0Item(s)

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

Product was successfully added to your shopping cart.

Coupe Du Monde

  • Éliminatoires de la zone Europe pour la coupe du monde 2018

    Les éliminatoires de la zone Europe pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018 comporteront une phase de groupes et des barrages. Ainsi, 13 nations membres de l'UEFA participeront à la phase finale de 32 équipes en Russie (qualifiée d'office comme pays organisateur).

    Phase de groupes qualificative Les rencontres se dérouleont du 4 septembre 2016 au 10 octobre 2017 sous forme de sept groupes de six équipes et deux de cinq. Les premiers de chacun des neuf groupes se qualifieront directement pour la phase finale tandis que les huit deuxièmes présentant les meilleurs résultats face aux équipes ayant terminé première, troisième, quatrième et cinquième du groupe disputeront les barrages.

    Barrages Les huit équipes jouent quatre barrages aller-retour, les 9 et 14 novembre 2017. Si les équipes sont à égalité au terme du match retour, le pays ayant inscrit le plus grand nombre de buts à l'extérieur se qualifiera, après 90 minutes ou prolongation. Les quatre vainqueurs seront qualifiés pour la phase finale.

    Phase finale L'allocation des places pour les autres confédérations s'établit comme suit : Confédération asiatique de football (AFC) 4,5 places, Confédération africaine de football (CAF) 5 places, Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique Centrale et des Caraïbes (CONCACAF) 3,5 places, Confédération de football d'Amérique du Sud (CONMEBOL) 4,5 places, Confédération océanienne de football (OFC) 0,5 place, et une place réservée à la Russie, pays organisateur. Les nations qualifiées seront réparties en huit groupes de quatre équipes, les deux premiers de chaque groupe se qualifiant pour les 8es de finale à élimination directe.

    Pour de plus amples informations, notamment les critères permettant de départager les équipes à égalité de points en phase de groupes, ou après prolongation en phase à élimination directe, consultez le règlement officiel de la compétition.

  • La route de la Russie - Brésil

    Le Brésil est qualifié pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018. Le pays hôte de l'édition 2014 est le premier à avoir décroché son billet sur le terrain, et rejoint la Russie, première nation qualifiée en tant que pays hôte.

    Passé en Coupe du Monde de la FIFA™ - Impossible de parler de la Coupe du Monde de la FIFA sans évoquer le Brésil, seul pays à avoir participé à l'intégralité des 20 éditions de la compétition à ce jour, et nation la plus titrée avec cinq sacres mondiaux conquis à Suède 1958, Chili 1962, Mexique 1970, États-Unis 1994 et Corée/Japon 2002. La Seleção a en outre été deux fois vice-championne du monde (1950 et 1998), deux fois troisième (1938 et 1978) et deux fois quatrième (1974 et 2014). Le légendaire Pelé est à la tête d'une longue liste de joueurs brésiliens qui ont éclaboussé la Coupe du Monde de leur talent.

    L'équipe en un coup d'œil - Après une quatrième place aux allures de désastre lors de la dernière Coupe du Monde, qu'il organisait, le Brésil est aujourd'hui une sélection revancharde. Avec la star Neymar comme capitaine, la sélection se caractérise par un mélange de qualité, d'expérience et de jeunesse, autant d'éléments qu'elle voulait faire fructifier pour retrouver son identité footballistique et renouer avec les trophées. Des joueurs comme Marcelo, Philippe Coutinho, Marquinhos ou Casemiro faisaient de la Canarinha un candidat évident à la qualification pour Russie 2018.

    L'entraîneur - Adenor Leonardo Bachi, plus connu sous le nom de Tite, a succédé à Dunga après la contreperformance de la Copa América Centenario en juin 2016. Après 11 saisons en tant que milieu défensif, il a raccroché les crampons en 1989 pour entamer une carrière sur le banc du modeste Grêmio Atlético Guarany. Peu réputé en dehors des frontières brésiliennes, il a fait ses preuves au pays en menant notamment Corinthians à la victoire en Copa Libertadores, en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, et dans deux championnats du Brésil, le dernier en 2015, le tout en proposant un jeu efficace mais sans négliger le spectacle.

    La stat : 70 - C'est la quantité de matches gagnés par le Brésil dans toute l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA, ce qui place la Seleção à la première place de ce classement, devant l'Allemagne (66) puis, loin derrière, l'Italie (45) et l'Argentine (42). Le Brésil est le seul pays à avoir participé à toutes les éditions de la Coupe du Monde, et il sera encore de la partie à Russie 2018 après avoir décroché sa qualification en mars 2016.

    Anciens joueurs - Leónidas, Zizinho, Didi, Garrincha, Pelé, Rivelino, Zico, Falcao, Romario, Rivaldo, Ronaldo.

  • La route de la Russie - France

    Passé en Coupe du Monde de la FIFA - La France a fourni le tout premier buteur de l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA, en la personne de Lucien Laurent, qui a ouvert le score face au Mexique lors du match d'ouverture d'Uruguay 1930. Cette année-là, les Bleus n'ont pas dépassé le premier tour, et il a fallu patienter jusqu'en 1958 pour les voir atteindre les demi-finales, exploit réédité en 1982 et 1986. C'est en organisant l'édition 1998 que la France a enfin connu la consécration avec une victoire 3:0 contre le Brésil en finale, grâce à un doublé de Zinedine Zidane. Ce dernier emmène à nouveau les Bleus en finale en 2006, mais le rêve tourne au cauchemar avec l'exclusion du numéro 10 et une défaite aux tirs au but face aux Italiens. Il y eut ensuite le raté de 2010, corrigé par un encourageant quart de finale lors de Brésil 2014.

    L'équipe en un coup d'œil - Après une édition de 2010 qui a tourné au fiasco sur le plan sportif comme en termes d'image, la France a su rebondir en réalisant un parcours séduisant lors de Brésil 2014, avec une défaite en quart de finale face aux futurs champions du monde allemands. Cette première expérience mondialiste réussie pour un groupe jeune qui regorge de talents comme Paul Pogba, Antoine Griezmann ou Raphaël Varane permet aux Bleus d'espérer retrouver les sommets atteints par les générations dorées qui se sont succédé lors des trois décennies précédentes. Ils n'étaient pas loin de décrocher le gros lot sur leurs terres à l'UEFA EURO 2016 mais c'est finalement le Portugal qui a eu le dernier mot en prolongation.

    L'entraîneur - C'est à Didier Deschamps que revint l'honneur, en tant que capitaine, de soulever le trophée le 12 juillet 1998. Depuis sa nomination en 2012, ce meneur d'hommes hors pair tente de transmettre sa science de la victoire à ses joueurs tout en bâtissant un groupe uni et solidaire où le talent est au service du collectif.

    La stat : 5 - Depuis sa non-qualification pour Italie 1990 et USA 1994, la France reste sur cinq participations consécutives à la Coupe du Monde.

    Anciens joueurs - Just Fontaine, Raymond Kopa, Michel Platini, Laurent Blanc, Didier Deschamps, Zinedine Zidane, Lilian Thuram, Marcel Desailly, Thierry Henry, David Trezeguet

     

  • La route de la Russie - Espagne

    Passé en Coupe du Monde de la FIFA - L'Espagne a soulevé son premier trophée mondial lors d'Afrique du Sud 2010. Son meilleur résultat remontait jusqu'alors à Brésil 1950, où elle avait échoué à la quatrième position du mini-championnat final déterminant l'identité du champion. Par la suite, la Furia roja a trop souvent dû se contenter des quarts de finale. Présente lors de 14 éditions du rendez-vous mondial, dont les dix dernières de façon consécutive, l'Espagne a perdu sa couronne à Brésil 2014, abandonnant la compétition dès la phase de poules après des revers contre les Pays-Bas et le Chili.

    L'équipe en un coup d'oeil - L'échec de Brésil 2014 a marqué la fin d'un cycle et la retraite internationale de nombreux joueurs. Le renouvellement générationnel a vu Sergio Ramos, Gerard Piqué, Sergio Busquets et Andrés Iniesta devenir le noyau dur d'un groupe qui aspire à perpétuer l'héritage offensif reçu de ses aînés.

    Le sélectionneur - Julen Lopetegui a été nommé sélectionneur de l'Espagne après l'élimination en huitième de finale de l'UEFA EURO 2016 et la démission de Vicente Del Bosque. Lopetegui a été champion d'Europe avec l'Espagne U-19 en 2012, puis avec les U-21 l'année suivante.

    La stat - 51 matches sans défaites : l'Espagne ne s'est plus inclinée lors de la compétition préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA depuis le 31 mars 1993, au Danemark. Elle a enchaîné depuis lors 40 victoires et 11 matches nuls.

    Anciens joueurs - Luis Suárez, Telmo Zarra, Luis Arconada, Juanito, Emilio Butragueño, Andoni Zubizarreta, Fernando Hierro, Carles Puyol, Xavi, Xabi Alonso.

  • La route de la Russie - Danemark

    Passé en Coupe du Monde de la FIFA™ - Le Danemark s’est qualifié pour la phase finale à quatre reprises, mais il a dû attendre 1986 pour fréquenter l’épreuve mondiale. Sa deuxième participation, 12 ans plus tard, a été la plus réussie puisque son parcours s’est arrêté par une défaite 3:2 en quart face aux futurs finalistes brésiliens. Les Nordiques ont manqué de peu l’accession aux barrages européens pour Brésil 2014, les Italiens terminant en tête et privant les Danois d'une place parmi les meilleurs deuxièmes grâce à une égalisation à la 90ème minute.

    L’équipe en un coup d’œil - Autour du talent créatif de son meneur de jeu, Christian Eriksen, le Danemark aligne un mélange de joueurs aguerris et de jeunes prometteurs. Michael Krohn-Dehli, qui faisait partie des surprises d’Afrique du Sud 2010, s’est installé dans l’entrejeu, devant le défenseur central Simon Kjaer et derrière l’attaquant Nicklas Bendtner. À noter que le patronyme "Schmeichel" fait son retour dans les cages en la personne de Kasper, fils du légendaire portier Peter.

    L’entraîneur - Après 15 ans de bons et loyaux services, Morten Olsen a quitté son poste suite à l'élimination en barrages de l'UEFA EURO 2016 contre le voisin suédois le 17 novembre 2015. Le Norvégien Age Hareide a pris son relais le 9 décembre 2015. Il avait auparavant notamment entraîné Malmö, Brondby et la Norvège.

    La stat : 129 - C’est le nombre record de sélections de Peter Schmeichel, le père de Kasper.

    Anciens joueurs : Peter Schmeichel, Michael Laudrup, Frank Arnesen, Morten Olsen

  • La route de la Russie - Croatie

    Passé en Coupe du Monde de la FIFA™ - Dès leur première participation à l'épreuve mondiale en 1998, les Croates ont réussi à accéder aux demi-finales, après des victoires contre la Roumanie et l'Allemagne notamment. Dans le dernier carré, ils se sont inclinés 1:2 face à la France, pays hôte et future championne du monde. Ils se sont finalement adjugé la troisième place lors de la "petite finale" contre les Pays-Bas (2:1). Durant ses participations suivantes à la Coupe du Monde de la FIFA™, en revanche, la Croatie a connu moins de succès. Que ce soit lors de l'édition Corée/Japon 2002 ou des phases finales 2006 en Allemagne et 2014 au Brésil, elle a été éliminée dès la fin de la phase de groupes. Quant au tournoi 2010 en Afrique du Sud, elle a dû se contenter de le suivre en tant que spectatrice, après avoir échoué dans les qualifications.

    L'équipe en un coup d'œil - Si les prestations des Croates n'ont guère été couronnées de succès ces derniers temps, ils n'en demeurent pas moins une équipe capable de tenir tête aux géants du football mondial. Le capitaine Luka Modric, fort de son expérience, peut est la figure de proue d'une équipe qui mise sur la créativité, bien aidé par Ivan Rakitic. En attaque, le sélectionneur dispose de plusieurs joueurs de classe internationale comme Ivan Perisic, Ivica Olic et Mario Mandzukic.

    L'entraîneur - Entraîneur du Lokomotiv Zagreb, Ante Cacic a été nommé sélectionneur de la Croatie en septembre 2015, en remplacement de Niko Kovac, limogé après de décevants résultats lors des qualifications pour l'UEFA EURO 2016. Cacic a remporté en tant qu'entraîneur le doublé Coupe-Championnat avec le Dinamo Zagreb en 2012. Il a notamment été entraîneur adjoint des espoirs croates entre 1994 et 1998, et de la Libye entre 2003 et 2006.

    La stat : 7 - Les Croates affichent un bilan équilibré en Coupe du Monde. Sur 16 matches, ils ont enregistré sept victoires et sept défaites pour deux nuls.

    Anciens joueurs - Davor Suker, Zvonimir Boban, Robert Prosinecki, Dario Simic, Niko Kovac, Robert Kovac, Dario Srna

  • La route de la Russie - Belgique

    Passé en Coupe du Monde de la FIFA™ - La Belgique s'était toujours invitée à la table des grands entre 1982 et 2002, avant un passage à vide de 12 ans. Le retour au premier plan a été signé à Brésil 2014 avec un quart de finale face à l'Argentine. Il est venu s'ajouter à une série de quatre participations à un second tour, et à une présence dans un dernier carré, à Mexique 1986. Membre fondateur de la FIFA, la Belgique a participé aux trois premières éditions de la Coupe du Monde.

    L'équipe en un coup d'œil - Thibaut Courtois, Vincent Kompany, Eden Hazard, Kevin De Bruyne ou encore Christian Benteke : le temps où la Belgique devait avant tout compter sur sa force collective est révolu. Les Diables Rouges sont équipés dans tous les secteurs par des éléments qui ont fait leurs preuves au plus haut niveau. Leur ligne offensive était attendue à Brésil 2014, mais c'est leur défense qui a impressionné. La Belgique y a montré un avant-goût de la faim qui anime sa nouvelle génération.

    L'entraîneur - Le Belgique a jeté son dévolu sur Roberto Martinez après le limogeage de Marc Wimots suite la défaite face aux Pays de Galles (3:1) en quart de finale de l'UEFA EURO 2016. L'entraîneur espagnol de 43 ans aura pour mission de qualifier la Belgique pour la prochaine Coupe du Monde et d'y faire bonne figure après le parcours honorable des Belges au Brésil en 2014, ponctué par une élimination en quart de finale face à l'Argentine (1:0). L'entraîneur avait notamment eu sous ses ordres Romelu Lukaku et Kevin Mirallas avec Everton. Avant son parcours avec les Toffees, il avait pris les rênes de Wigan, avec qui il avait remporté une Coupe d'Angleterre, et Swansea, clubs où il avait passé l'essentiel de sa carrière en tant que joueur.

    La stat : 12 - Comme le nombre de participations à une Coupe du Monde du Royaume d'un peu plus de 10 millions d'habitants.

    Anciens joueurs - Rik Coppens, Jan Ceulemans, Eric Gerets, Paul Van Himst, Enzo Scifo, Marc Degryse, Georges Grün, Jean-Marie Pfaff, Marc Wilmots, Michel Preud'homme

  • La route de la Russie - Autriche

    Passé en Coupe du Monde de la FIFA™ - Le passé glorieux de l'Autriche en Coupe du Monde de la FIFA™ remonte à loin. En 1934, elle a atteint la quatrième place de la compétition. Mais c'est 20 ans plus tard que la nation alpine a réalisé son meilleur résultat en montant sur la troisième marche du podium en Suisse. Lors de ses cinq participations suivantes, elle n'a pas réussi à aller plus loin que la septième place, obtenue en Argentine en 1978. En 1998, elle a dû faire ses valises dès la fin de la phase de groupes. C'était la dernière phase finale disputée par l'Autriche, qui n'a pas réussi à se qualifier pour les quatre éditions les plus récentes du rendez-vous mondial.

    L'équipe en un coup d'œil - L'Autriche s'appuie sur l'expérience acquise par la plupart de ses joueurs dans de grands championnats européens, en Bundesliga allemande en particulier. Le sélectionneur Marcel Koller a formé un groupe compact et solide sur le plan tactique, mais comptant également dans ses rangs des individualités comme David Alaba, Zlatko Junuzovic ou encore Marko Arnautovic. Alaba est actuellement la figure de proue du football autrichien. En dépit de son jeune âge, il compte déjà parmi les membres les plus expérimentés de la sélection.

    L'entraîneur - C'est en novembre 2011 que Marcel Koller a pris les commandes de l'équipe. Après avoir officié à la tête de différents clubs, notamment le Grasshopper Club Zurich, le FC Cologne et le VfL Bochum, il entraîne pour la première fois une équipe nationale.

    La stat : 11 - Quatre joueurs autrichiens ont disputé chacun 11 matches en Coupe du Monde et détiennent ainsi le record de leur pays. Herbert Prohaska, Bruno Pezzey, Erich Obermayer et Friedl Koncilia ont porté les couleurs autrichiennes lors des éditions 1978 et 1982 de l'épreuve mondiale, où ils ont enregistré en tout cinq victoires, mais aussi cinq défaites et un nul.

    Anciens joueurs - Toni Polster, Herbert Prohaska, Andreas Herzog, Ernst Happel, Josef Hickersberger, Kurt Jara, Johann Krankl

  • La route de la Russie - Allemagne

    Passé en Coupe du Monde de la FIFA™ - Après avoir remporté son quatrième titre mondial à la Coupe du Monde de la FIFA 2014™, l'Allemagne est, à égalité avec l'Italie, la deuxième nation la plus titrée après le Brésil, quintuple champion du monde. En 1954, contre toute attente, la République Fédérale d'Allemagne s'était imposée en Suisse grâce au "Miracle de Berne", avant de triompher à nouveau devant ses supporters en 1974. En 1990, elle a décroché son troisième titre en Italie. La dernière édition de l'épreuve, au Brésil, a marqué pour les Allemands un quatrième sacre. Sur les 18 phases finales auxquelles elle a participé, la Nationalmannschaft a en outre atteint à quatre reprises la deuxième marche en 1966, 1982, 1986 et 2002. En 1934, 1970, 2006 et 2010, elle a fini à la troisième place. Aucun autre pays au monde n'a disputé plus de matches en Coupe du Monde que l'Allemagne (106).

    L'équipe en un coup d'œil - La flexibilité tactique et la qualité technique, associées à ses caractéristiques traditionnelles comme la combativité, ont fait de l'Allemagne un collectif au jeu offensif, dominateur et efficace. L'ex-capitaine Philipp Lahm et le recordman du nombre de buts en Coupe du Monde Miroslav Klose ayant mis un terme à leur carrière internationale après Brésil 2014, Bastian Schweinsteiger suite à l'UEFA EURO France 2016, le gardien de but Manuel Neuer et l'attaquant Thomas Müller tiennent des rôles de leaders au sein du groupe. Le milieu de terrain Toni Kroos assume de plus en plus de responsabilités, tandis que Mesut Özil, Mario Götze ou Marco Reus peuvent faire la différence à tout moment.

    L'entraîneur - Après avoir succédé à Jürgen Klinsmann en 2006, Joachim Löw a fait évoluer l'équipe vers une nouvelle philosophie offensive. Finaliste des UEFA EUROS 2008 et 2012, et troisième d'Afrique du Sud 2010 avant de triompher au Brésil en 2014, il se tourne maintenant vers l'avenir avec ambition : "Nous sommes confrontés à un grand défi : confirmer. Remporter une Coupe du Monde, c'est magnifique ; réussir la passe de deux, c'est autrement difficile", assure Löw à FIFA.com.

    La stat : 224 - C'est le nombre de buts inscrits au total par les Allemands en phase finale de la Coupe du Monde. Ils possèdent la meilleure attaque de l'histoire du tournoi, devant les Brésiliens (221 buts).

    Anciens joueurs - Fritz Walter, Uwe Seeler, Franz Beckenbauer, Gerd Müller, Lothar Matthäus, Philipp Lahm, Miroslav Klose

  • La route de la Russie - Albanie

    Passé en qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA - L'Albanie n'a jamais participé à une phase finale d'un tournoi de la FIFA, quelle que soit la catégorie d'âge. Dans les qualifications pour Afrique du Sud 2010, elle a terminé dernière de son groupe, malgré un succès et trois nuls, face au Portugal (0:0), à la Suède (0:0) et au Danemark (1:1). Dans les qualifications pour Brésil 2014, elle a encore été lanterne rouge, en enregistrant cependant trois victoires.

    L'équipe en un coup d'œil - Le milieu de terrain Lorik Cana est le capitaine et l'incontestable leader d'une équipe qui compte beaucoup d'expatriés, comme l'attaquant Shkelzen Gashi et le défenseur Mergim Mavraj. Dans les qualifications pour Brésil 2014, le sélectionneur Giovanni De Biasi a entamé un processus de rénovation qui devrait se consolider dans le tournoi préliminaire pour Russie 2018, avec des joueurs comme l'attaquant Bekim Balaj, auteur du but de la victoire historique (1:0) des Kuqezijte au Portugal dans les qualifications pour l'UEFA EURO 2016. L'Albanie a fait bonne figure en France confirmant son nouveau statut malgré une élimination en phase de groupes, avec un succès contre la Roumanie (1:0) notamment.

    L'entraîneur - Sélectionneur depuis décembre 2011, l'Italien De Biasi est l'un des principaux artisans des progrès effectués par le football albanais ces dernières années. Après avoir entraîné des clubs comme Levante ou l'Udinese, il a été engagé par la Fédération albanaise avec comme mission de hisser l'Albanie parmi l'élite du football européen et mondial.

    La stat 14 - Comme le nombre de victoires de l'Albanie en 94 matches dans les qualifications mondialistes.

    Anciens joueurs - Panajot Pano, Alban Bushi, Altin Lala.

     

Total des articles 1 à 10 de 12

  1. 1
  2. 2