0Item(s)

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

Product was successfully added to your shopping cart.

Archives mensuelles : mars 2017

  • Coupe du monde 1954

    La Coupe du monde de football de 1954 est la cinquième édition de la Coupe du monde de football. Elle se tient en Suisse du 16 juin au 4 juillet 1954. Elle voit la victoire de la RFA contre la Hongrie, en finale du tournoi, 3 à 2. En raison du rapport de force entre les deux équipes (la Hongrie est largement favorite par rapport à la RFA) et du contexte socio-politique en Europe (l'Allemagne est ressortie laminée de la Seconde Guerre mondiale sur le plan économique et politique), la finale est surnommée das Wunder von Bern (le miracle de Berne). En octobre 2010, une étude allemande révèle que les champions du monde auraient été dopés à la pervitine, les contrôles anti-dopage n'existant pas encore à l'époque1,2,3,4. En effet, d'étranges maladies se déclarent chez certains champions du monde après la compétition. Mais l'Allemagne confirme pourtant quatre ans plus tard en étant présente dans le dernier carré. Cette défaite des Hongrois, reste à jamais l'un des plus grands regrets de l'histoire de football, parce qu'à l'époque, l'équipe hongroise était très forte et elle est considérée comme l'une des meilleures équipes de l'histoire.

     

  • Coupe du monde 1950

    La quatrième Coupe du monde de football s'est tenue au Brésil du 24 juin au 16 juillet 1950. A cause de la Seconde Guerre mondiale, l'europe est presque en ruines, jusqu'à le 1950, la Coupe du Monde a également été en mesure de récupérer. La réunion de FIFA 1946 à Luxembourg le Brésil en raison de la promesse de la construction d'un stade pour accueillir 200.000 personnes, ils ont obtenu le droit d'accueillir la première Coupe du monde après la guerre. il y a de 13 équipes à participer à la compétition, ils sont respectivement: le Brésil, la Bolivie, le Chili, l'Angleterre, l'Italie, le Mexique, le Paraguay, l'Espagne, la Suède, la Suisse, l'Uruguay, États-Unis, la Yougoslavie. Seconde Guerre mondiale était une terrible catastrophe dans l'histoire humaine,  la Coupe du monde a été un grand choc, après la Coupe du Monde 1938, une période complète de 12 ans ne peuvent pas accueillir le tournoi de la Coupe du monde. Dans le 25 juillet 1946, la FIFA a tenu une réunion historique à Luxembourg, a décidé de reprendre la Coupe du Monde et le trophée est nommé la Coupe Jules Rimet. Pendant ce temps, la réunion a également cherché à rejoindre le Commonwealth quatre Football Association, l'auteur du football moderne a finalement rejoint la famille internationale du football. Lors de la réunion, le quatrième en 1950 obtenu le droit d'accueillir la Coupe du Monde au Brésil.

  • Coupe du monde 1938

    La Coupe du monde de football de 1938 est la troisième édition de la Coupe du monde de football. Elle se tient en France du 4 au 19 juin 1938. Quinze équipes participent à cette troisième édition de la Coupe du monde de football. En effet, l'Autriche déclare forfait après avoir obtenu sa qualification.

    • Nombre total de buts : 84 sur 18 matchs (soit 4.66 buts par match)
    • 200eme But en Coupe du monde : (le 12 juin) Keller pour la Suède contre Cuba.
    • But le plus rapide : (le 16 juin) Arne Nyberg, 35 secondes pour la Suède contre la Hongrie.
    • Meilleur buteur : Leonidas (Brésil, 8 buts)
    • Pays avec ayant marqué le plus de buts : Hongrie (15 buts).
    • Nombre total de spectateurs : 483.000 (26.833 par match)
    • Coup du chapeau : Leonidas (le 5 juin, Brésil-Pologne), Ernest Willimowski (le 5 juin, Pologne-Brésil), Gustav Wetterstroem (le 12 juin, Suède-Cuba), Gyula Zsengeller (le 16 juin, Hongrie-Suède).
    • Expulsion : Jose Répare Zeze et Artur Machado (le 12 juin, Brésil-Tchécoslovaquie), janvier Riha (le 12 juin, Tchécoslovaquie-Brésil).
  • Coupe du monde 1934

    La Coupe du monde de football de 1934 est la deuxième édition de la Coupe du monde de football. Elle a lieu en Italie du 27 mai au 10 juin 1934. Huit stades sont rénovées ou construites (Bologne, Florence, Gênes, Milan, Naples, Rome, Trieste) et Turin). Le régime de Benito Mussolini en profite pour faire de la propagande tout comme lors des Jeux Olympiques de Berlin en 1936.

    Pour la Coupe du monde en Italie la FIFA veu limiter à 16 le nombre des équipe qui participeron à cette Coupe du monde. La FIFA organise donc pour la première fois un tour préliminaire. 12 places sont réservées aux équipes européennes, les 4 restantes sont partagées entre Amérique du Nord, Amérique du Sud et Afrique. L'Italie, organisatrice de cette Coupe du monde, devra elle aussi passer par ce tour préliminaire en disputant un matc h aller retour contre la Grèce. C'est la seule fois dans l'histoire de la Coupe du monde que l'équipe organisatrice devra passer par une phase de qualification. Elle passa ce tour sans trop d'encombre, en effet après une victoire de la Squadra Azzurra 4-0 au match aller à Milan, la Grèce déclara forfait pour le match retour. L'Italie, pays organisateur de la Coupe du monde, fut ainsi qualifiée sans avoir à disputer le match retour.  Le tenant du titre, l'Uruguay, ne participe pas, en réponse au peu d'enthousiasme des Européens quatre ans plus tôt à Montevideo. Cuba, Haïti, Mexique, Pérou (forfait), Palestine, Estonie, Lituanie, Portugal, Grèce, Bulgarie, Irlande, Luxembourg, Roumanie et Yougoslavie passent à la trappe au tour préliminaire. La Colombie, le Costa Rica, le Salvador, le Japon étaient inscrits, mais ne participèrent pas à la compétition (forfait avant le tirage au sort du tour préliminaire).

     

  • Première coupe du monde

    Pour la première édition de la Coupe du monde, la compétition se déroule en Uruguay à Montevideo en 1930. Seulement treize équipes nationales se rencontrent à cette occasion. Seuls quatre pays européens traversent l'océan Atlantique en bateau pour disputer la compétition. La Belgique, la France et la Roumanie prennent un navire nommé « Conte Verde ». La Yougoslavie quant à elle embarque à bord du « MS Florida ». Les autres pays européens déclinent pour des raisons financières et d'intendance. Jules Rimet est même contraint de procéder à un tour de France pour convaincre autorités, joueurs et employeurs afin que la France ne rate pas ce premier rendez-vous mondial. Tous les autres pays sont américains, il y a deux équipes nord-américaines : les États-Unis et le Mexique, les autres son t sud-américaines. Impressionnantes au cours du tournoi, les équipes d'Argentine et d'Uruguay, toutes deux invaincues, se rencontrent en finale à Montevideo. Les deux pays voisins sont rivaux et les supporters argentins se déplacent en nombre pour assister à la finale. Cependant, la Celeste est à domicile ce qui lui donne un avantage conséquent. Le match se joue le 30 juillet 1930 au Stade Centenario. L'Uruguay ouvre le score mais l'Argentine réagit et inscrit deux buts consécutivement pour mener 2-1 à la mi-temps. La rencontre connait alors un nouveau renversement de situation en deuxième mi-temps. Poussée par ses supporters, l'équipe uruguayenne inscrit finalement trois autres buts en seconde période et gagne la partie sur le score de 4-2.

  • Des plus grand stades de football du monde

    Amsterdam ArenA d'Hollande : Le plus grand stade de foot des Pays-Bas (à juste 720 places près) est celui du club de l'Ajax et de l'équipe nationale hollandaise. Ultra moderne, il possède un toit rétractable qui peut se fermer en cours de match. Il a également accueilli l'Euro 2000 ainsi que la finale de la Champions League de 1998 remportée par le Real Madrid et celle de l'Europa League en 2013, gagnée par Chelsea.

    Allianz Arena d'Allemagne : Ce stade de foot ouvert en 2005 est l’enceinte du Bayern Munich et permet d’accueillir 71 000 personnes. En forme de pneu, il est surnommé canot pneumatique et c'est ainsi l'un des stades les plus design du monde. Ce stade de foot change notamment de couleur en fonction des matchs qui y sont joués, le rouge étant dédié au Bayern. Il a accueilli le match d'ouverture de la Coupe du Monde 2006 et une finale de Champions League en 2012 perdue à domicile par le Bayern Munich face à Chelsea.

    Le Stade de France  : Construit spécialement pour la Coupe du Monde de 1998, c’est le stade dans lequel l’équipe de France remporta son titre de champion du monde en battant le Brésil 3 à 0 devant 80.000 spectateurs. Il accueille aussi les finales de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue de football chaque année. Le plus grand stade de foot du pays a bien sur été le terrain de jeu de la finale de l'Euro 2016 et de la victoire du Portugal face aux Bleus.

    Santiago Bernabéu et Camp Noud Santiago Bernabéu bien connu des amateurs de football est l’enceinte du Real Madrid, l'un des plus grands clubs de football de l’histoire et il peut accueillir 81 000 spectateurs. Son palmarès de 4 finales de Ligue des Champions en plus d'une finale de l’Euro 1964 et de la finale de la Coupe du Monde 1982 en font l'un des stades les plus prestigieux. Il a accueilli à plusieurs reprises la finale de la Coupe d'Espagne de football. Camp Noud avec plus de 99 000 places, le Camp Nou est le plus grand stade d’Europe et c’est bien sur là que joue le très populaire FC Barcelone. Ce stade de foot a vu 2 finales de Ligue des Champions, 2 finales de Coupe des coupes, 5 finales de Super Coupe d’Europe et 3 finales de Coupe d’Espagne, rien que ça !

    Stade du Premier-Mai de Corée du Nord : On termine enfin avec la palme du plus grand stade du monde qui revient au Stade du Premier-Mai, construit sur une île de la capitale de la Corée du Nord, Pyongyang. Nommé d'après la fête du travail, on parie que sa construction n'a pas été de tout repos. Ce stade de foot est capable d'accueillir 150 000 personnes sur une surface de 207 000 m². C'est le stade officiel des Chollima, la sélection nationale de la Corée du Nord qui y joue ses matchs importants.

     

     

     

  • Format de la compétition

    Processus de la Coupe du monde est divisé en tour préliminaire et la tour finale, Le tour préliminaire de qualification est divisé entre les six zones continentales de la FIFA, à savoir, Europe, Amérique du Sud, Asie, Afrique, Amérique du Nord et l'Océanie, chacune représentée par leur confédération. Pour chaque édition, la FIFA décide d'accorder le nombre de places pour chacun des zones continentales. Le système de qualification commence après la tenue de la phase finale du tournoi précédant jusqu'au tirage au sort de la compétition. Les formats de qualification varient selon les confédérations. Il y a également des barrages entre équipes de confédérations.

    Maintenant, le nombre de la phase finale de la Coupe du Monde est de 32, dans la dernière étapes, le pays d'accueil peuvent obtenir directement finales lieux, en plus de l'hôte, les autres nombres attribué par la FIFA conformément au niveau de chaque stade de football de qualification, le stade sera différent dans les différents qualificatifs le nombre de places de finales. Remarque : réglementation de la FIFA, à partir des éliminatoires de la Coupe du monde 2006, Depuis, seul le pays organisateur est retenu pour la phase finale. Ainsi, le Brésil, champion du monde en 2002 doit passer par le tour préliminaire pour participer à la compétition de 2006. Coupe du Monde de pays d'accueil de la finale doit être membre de la FIFA, et les États membres doivent d'appliquer à la FIFA, et le vote de la FIFA par tous les États membres.

  • Mascotte de la coupe du monde de football

    Depuis la première Coupe du Monde en Uruguay en 1930, il ne resté pas la mascotte avant le septième Coupe du monde, jusqu'à ce que l'hôte de la Coupe du Monde 1966, retour à la ville natale du football moderne en Angleterre, il y a seulement la première mascotte de la Coupe du monde.

    Angleterre : Un lion, symbole typique du Royaume-Uni, portant un maillot de l'Union Jack avec les mots World Cup.

    Mexique :  Un garçon portant une tenue mexicaine et un sombrero. Son nom est le diminutif hypocoristique de Juan, nom courant dans les pays hispanophones.

    Allemagne : Deux garçons portant une tenue d'Allemagne de l'Ouest, avec les lettres WM pour Weltmeisterschaft (coupe du monde) et le nombre 74.

    Argentine : Un garçon portant une tenue argentine. Son chapeau, avec les mots Argentina '78, sa cravate et son fouet sont typiques des gauchos.

    Espagne :  Une orange, fruit typique en Espagne, portant le maillot de l'équipe nationale. Son nom vient d'orange en espagnol avec le diminutif « ito ».

    Mexique :  Un piment Jalapeño, caractéristique de la cuisine mexicaine, avec une moustache et un sombrero. Som nom vient de picante, utilisé en espagnol pour désigner les sauces épicées.

    Italie:Un objet-design représentant un footballeur avec une tête en ballon de football et un corps aux couleurs de l'Italie.

    Etats-Unis : Un chien habillé en tenue de football rouge, blanche et bleue avec les mots USA 94.

    France : Un coq, un des symboles de la France, avec les mots France 98 sur la poitrine. Son corps est bleu, même couleur que l'équipe de France. Son nom est la contraction de football avec le suffixe « ix » à la façon des albums d'Astérix.

    Corée du sud & Japon : Des créatures futuristes orange, violette et bleue. Elles sont membres d'une équipe imaginaire, « Atmoball », entraînée par Ato, Kaz et Nik étant des joueurs.

    Allemagne : Un lion portant un maillot de l'Allemagne avec le numéro 06, parlant à son ballon de foot appelé Pille. Goleo est la contraction des mots goal et leo, lion en latin. En allemand, le terme Pille désigne communément un ballon de football, ou alors le sport lui-même.

    Afrique du sud : Un léopard avec des cheveux verts. Son nom vient de « ZA », l'abréviation internationale pour l'Afrique du Sud, et « kumi », un mot qui signifie « dix » dans diverses langues africaines.

    Brésil : Un tatou à trois bandes du Brésil à la carapace bleue. Son nom est le mot-valise de fubol et ecologia.

    Russie : Loup russe.

8 article(s)